Gestion du Coronavirus au Bénin


Ceci est le troisième d'une série de quatre articles que nous avons écrits sur le COVID.


Chronologie des principales décisions gouvernementales 


10 JUIN 2020

Initiation d’un programme de soutien au secteur productif avec une dotation financière de 74,12 milliards de francs CFA et d’une ligne de financement à taux zéro de 100 milliards de francs. 

 

27 MAI 2020

A compter du mardi 2 juin 2020, les lieux de culte sont autorisés à rouvrir pour recevoir les fidèles. Les responsables religieux doivent, cependant, veiller à y faire observer le port de masque, le lavage des mains et le respect de la distance de sécurité sanitaire d’un mètre minimum entre personnes. Ils devront également, pour ceux qui en ont la pratique, prescrire la suspension du geste liturgique de paix ou des accolades pendant les célébrations.


13 AVRIL 2020

Le cordon sanitaire composé de Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Tori-Bossito, Kpomassè, Toffo, Zè, Sô-Ava, Aguégués, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété, Adjara, et Atchoukpa est prorogé jusqu'au 27 Avril 2020


23 MARS 2020

Un cordon sanitaire a été institué autour des communes que sont Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Sèmè-Podji, Porto-Novo, So-Ava, Aguégués, Akpro-Missérété et Adjarra en vue de les isoler du reste du pays à compter du lundi 30 mars 2020 à 00h. La période des congés de Pâques pour toutes les écoles et universités publiques et privées du Bénin, a été fixée du lundi 30 mars au lundi 13 avril 2020 inclus.


18 MARS 2020

  • Mise à disposition par l’État, au profit des pharmacies, supermarchés et autres structures, de stocks de masques de protection dont les prix sont encadrés pour rester accessibles à l'ensemble de nos concitoyens.
  • Obligation pour les banques, supermarchés, bars, restaurants, entreprises et autres établissements recevant du public, de prévoir des mesures de protection et d’hygiène, et de faire observer par les clients et usagers, la distance de sécurité sanitaire entre eux.
  • Recommandation aux responsables religieux de faire respecter, lors des cultes, la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre fidèles, d’éviter les poignées de mains, les accolades et tous autres gestes contaminants.
  • Recommandation aux personnes éplorées de limiter au strict minimum les obsèques de leurs défunts et de différer les manifestations subséquentes.
  • Obligation pour les opérateurs de transports en commun, de doter leurs employés ainsi que les passagers en masques ou bavettes appropriés, et de respecter les distances de sécurité sanitaire entre occupants.
  • Suspension des préparatifs du pèlerinage à la Mecque en cohérence avec les dispositions prises par les autorités saoudiennes.
  • Suspension de toutes les manifestations et tous autres événements non essentiels à caractère sportif, culturel, religieux, politique et festif.
  • Suspension de toutes les missions à l’extérieur du pays pour les membres du Gouvernement et pour les cadres de l’administration publique, sauf en cas d’urgence absolue. Les structures et les personnes du secteur privé sont invitées à observer la même prudence.
  • Mise en quarantaine systématique et obligatoire de toute personne venant au Bénin par voie aérienne. En conséquence, le Gouvernement a décidé de la réquisition d’un millier de chambres d’hôtel à cette fin. Les frais de quarantaine des nationaux seront assurés par l’Etat tandis que les non nationaux supporteront par eux-mêmes lesdits frais.
  • Restriction de la délivrance des visas d’entrée au Bénin
  • Limitation à l’extrême nécessité des entrées et sorties aux frontières terrestres du pays. Seules les traversées indispensables seront autorisées en liaison avec les autorités des pays voisins. Des mesures de renforcement du contrôle ont été appliquées pour la mise en quarantaine systématique de toute personne suspecte ou qui tenterait de contourner le dispositif.


16 MARS 2020

Le Bénin a enregistré son premier cas confirmé d’infection au COVID-19.


Source: Mesures de riposte Covid-19 - Gouvernement du Bénin 




Le Cordon sanitaire

Un cordon sanitaire a été installé autour des dix communes les plus exposées à la pandémie à savoir: Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Tori, Zè, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra; dès le lundi 30 mars 2020 à partir de 00h. L’entrée ou la sortie de l'espace du cordon sanitaire était interdite sauf dérogation spéciale des préfets. Les populations sont exhortées à réduire les déplacements au strict minimum nécessaire.

Le regroupement de plus de dix (10) personnes est interdit en tous lieux à l'exception des espaces marchands, avec obligation de respecter une distance d'un mètre (1) minimum entre les personnes. 

Il est fait obligation aux employeurs, sur les lieux de travail, d’installer un dispositif de lavage des mains et de faire respecter la distance d'un (1) mètre minimum entre les personnes.


Il y a eu aussi l’implantation de 14 laboratoires d’analyse pour conduire les tests du covid-19 afin de permettre un dépistage rapide, un suivi de la progression de la pandémie et un retour progressif vers la normalité. 


Autres mesures pour atténuer la propagation du virus

Parmi les autres mesures mises en place par les autorités béninoises, il est important de souligner le dispositif de communication déployé afin que les populations soient tenues informées de l’origine de la maladie, ses manifestations, les gestes barrières à adopter, ainsi que les actions entreprises par les autorités publiques pour limiter la propagation du virus. Aucun support d’information n’a été oublié : site internet dédié à la gestion de la crise (https://www.gouv.bj/coronavirus/), réseaux sociaux (Whatsapp, Facebook, Twitter), émissions télévisées et radios etc. La fréquence de communication sur l’évolution de la maladie ou les actions entreprises est quasi-quotidienne.


Les mesures sociales d’accompagnement prises par la société civile et les personnes

Des initiatives ont également été prises par des associations, ONGs ou groupements de personnes pour proposer des solutions d'accompagnement pendant la crise. Plus de 120 initiatives différentes ont été recensées à date offrant des services de sensibilisation, d'information, des dons d'équipements de protection ou d'hygiène, etc.


Aussi, de nombreux dons financiers ont été enregistrés, soit plus de 300 dons pour un montant total de plus de 2,5 milliards de FCFA à date. Les montants donnés varient entre 1 000 FCFA et 500 millions de FCFA, et proviennent aussi bien de personnes physiques que de personnes morales. 3 % des donateurs représentent environ 50 % du montant total des dons et regroupent des entreprises appartenant aux secteurs de l'industrie, de l'agro-business et de la finance. Ceci ne tient pas compte des dons reçus d’autres pays, des institutions publiques et des institutions de coopération internationale.


51 dons en nature (alimentaires, équipements d’hygiène et de protection etc) ont également été réceptionnés. Les donateurs regroupent des ONG, associations et fondations, ainsi que quelques entreprises (en l'occurrence les opérateurs GSM).


Les mesures d’accompagnement prises par les autorités publiques

Une mesure sociale initiée par les autorités publiques et débutant par un recensement des métiers impactés par les mesures de riposte contre le coronavirus (covid-19) au Bénin (conducteurs de taxi-bus (tokpa-tokpa), autocar, taxi interville, taxi/bus transfrontaliers et assimilés, tenanciers et employés de bars, restaurants, maquis et discothèques, artisans,...) a été lancée. 


Suite au conseil des ministres du 10 juin 2020, le gouvernement a initié une ligne de crédit de 100 milliards de francs CFA à taux zéro au profit des entreprises; et un programme de soutien au secteur productif pour un total de 74,12 milliards de francs CFA. Ce montant est réparti comme suit: 

  • 63,38 milliards de francs CFA au profit des entreprises pour couvrir trois mois de salaire pour les employés déclarés, trois mois de factures d'électricité et/ou pour le remboursement de certaines taxes;
  • 4,98 milliards de francs CFA d’appui aux artisans et ceux qui exercent de petits métiers;
  • 5,76 milliards de francs CFA de subvention au profit de tous les citoyens sur les factures d'électricité et d’eau. 


La levée des restrictions

Comme indiqué précédemment, le Bénin n’a pas opté pour un confinement généralisé. Seul les centres d'éducation, les centres religieux et certains établissements à grand risque ont été strictement fermés. 


La reprise des cours s’est effectuée le lundi 11 mai 2020 pour tous les écoliers en classe d’examen (CM2) et pour les collégiens (cours secondaires). Les écoliers des classes de cours d’initiation (CI) au cours moyen 1ère année (CM1), reprendront les classes le 10 août 2020 et subiront leurs évaluations du 7 au 11 septembre 2020. Les petits enfants de l’enseignement maternel et les garderies sont de facto en vacances et ne reprendront plus les cours cette année. La rentrée scolaire 2020-2021 est fixée au 28 septembre 2020 pour tous les apprenants. 


Dans ce cadre, tous les enseignants et administrateurs d'écoles ont été testés pour le Covid-19. Deux millions de masques ont été distribués aux enseignants, écoliers, élèves et étudiants avec l’obligation d’observer les gestes barrières. 


La réouverture des lieux de prière est intervenue le 2 juin 2020, suivie par la levée du cordon sanitaire pour une reprise de la libre circulation des personnes sur tout le territoire béninois. Toutes les autres mesures barrières et les précautions diverses resteront en vigueur. 



Téléchargez le rapport complet ici !


Auteurs et Contributeurs

Dallys-Tom MEDALI

Mireille P. DIMIGOU


Dallys Tom MEDALI est un membre fondateur et le Président du think tank Benin du Futur. Il est aussi un Expert-Comptable accrédité par l’Etat de New York aux Etats-Unis, un Expert dans la lutte contre la fraude financière et le blanchiment d’argent. Précédemment, Dallys a travaillé pour les cabinets internationaux d’Audit et de Consulting PWC, BDO et AMERICAN AUDIT à New York où il a audité, conseillé et assisté les plus grandes banques du monde et d’autres multinationales. Il a aussi travaillé dans le Transport Maritime avec l’entreprise danoise MAERSK au Benin. Il est titulaire d'un Master en Comptabilité de l’Université de Wake Forest aux USA, d’un Diplôme d’Etudes Comptables et Financières de l’Académie de Nantes et d’un Diplôme de Technicien Supérieur en Gestion des Entreprises de l’ENEAM à Cotonou. Il est l’auteur d’une multitude d’ouvrages et prépare actuellement son doctorat aux Etats-Unis. Ses principaux centres d’intérêts sont la finance, la gouvernance publique, l’éducation, et l’entrepreneuriat.


Mireille DIMIGOU MEDALI est un membre fondateur et la trésorière du think tank Benin du Futur. Elle est aussi kinésithérapeute et membre de la Jeune Chambre Internationale. Mireille fait partie aussi du groupe de travail international de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur l’arthrite rhumatoïde. Précédemment, Mireille a travaillé aux Archives Françaises, dans le Centre de Kinésithérapie du Docteur Bubnovsky en Russie et été la kinésithérapeute des Clubs de football de 1ere division MOGAZ 90 et Tonnerre, et des fédérations béninoises d’Athlétisme et de Tennis. Elle a géré l’encadrement médical des sportifs béninois à plusieurs compétitions internationales. Elle est titulaire d'un Master en histoire contemporaine de l’Université Paris 8, d’un Master en histoire du Collège Universitaire Français de St Pétersbourg et d’une License en Kinésithérapie de la Faculté des Sciences de Santé de Cotonou. Elle est auteure de plusieurs ouvrages. Ses principaux centres d’intérêts sont la Santé, le Sport, l’Histoire, l’Education et l’entrepreneuriat.


Brève Présentation du Think Tank Bénin du Futur

Opérant principalement au Bénin, aux Etats-Unis et en France, Bénin du Futur est un creuset de réflexions pour l'animation de recherches et la conduite d'études destinées à éclairer les gouvernants, les milieux d'affaires et les citoyens sur les grands enjeux de développement du Bénin et de l’Afrique. 


Nos centres d’intérêt principaux sont: l'éducation, la finance, la gouvernance, le développement inclusif ainsi que l'énergie et les infrastructures.


Bénin du Futur est aussi un membre fondateur du Club de Casablanca qui est une coalition des meilleurs think tanks et centres de recherche du continent africain. 


Contacts

www.benindufutur.org

info@benindufutur.org 


Comments

Popular posts from this blog

Consommons Local

La pagaille des carrières de sable